Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

croix et oratoires de La Palud-sur-Verdon

Dossier IA04002761 réalisé en 2014

Corpus

Le corpus est constitué de 8 oratoires et 3 croix.

Seulement deux oratoires et une croix ont été repérés sur l'ancienne commune de Châteauneuf, tous aux entrées du village ruiné.

Les autres édicules religieux se trouvent tous compris dans un rayon d'environ un kilomètre autour du village de La Palud.

Ce positionnement affirme clairement le rôle des croix et des oratoires comme bornes et limite entre le territoire domestique du village et le territoire "sauvage" des campagnes.

On remarquera également que la haute vallée du Baou semble totalement dépourvue d'édicule religieux, tant actuels qu'historiques.

Données historiques

La carte des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille, levée dans les années 1780, figure 16 croix et 2 oratoires (4 croix sur l'ancienne commune de Châteauneuf, 12 croix et 4 oratoires sur celle de La Palud). Seule la croix du Vignal existe encore aujourd'hui, mais elle a été refaite dans la seconde moitié du 20e siècle.

Oratoire Saint-Louis à la Grau.Oratoire Saint-Louis à la Grau.Les plans cadastraux de 1835 signalent 7 oratoires et 14 croix (3 oratoires et 6 croix pour Châteauneuf, 4 oratoires et 8 croix pour La Palud, dont celle du Vignal). Parmi eux, 5 oratoires et 2 croix existent encore aujourd'hui :

- la croix Saint-Joseph et l'oratoire Saint-Louis-de-Gonzague au village de Châteauneuf sont des ruines dont ne subsistent que les bases,

- la croix du Vignal déjà mentionnée,

- l'oratoire-monument aux morts de Châteauneuf,

- l'oratoire Saint-Louis de Grau,

- l'oratoire Saint-Jean-Baptiste à la Tuilière et l'oratoire Saint-Louis-de-Gonzague du Brec, reconstruits dans la seconde moitié du 20e siècle.

Les autres édicules du corpus, postérieurs aux plans cadastraux de 1835, sont datables :

- de la seconde moitié du 19e siècle : croix de l'Hôpital,

- du 20e siècle : oratoire Saint-Sébastien à la Tuilière (limite 19e-20e siècle), oratoire Saint-Joseph à Ferralhs (1950), oratoire Sainte-Geneviève à la Tuilière (1955-60)

En 2002, 4 oratoires (Sainte-Geneviève, Saint-Joseph, Saint-Louis-de-Gonzague, Saint-Sébastien) ont été pourvus d'une plaque en céramique signée C. Faur portant les armes de la commune et le vocable de l'oratoire.

Une enquête orale, réalisée en 1987 par J. Cru1 auprès des habitants nés dans les années 1900, porte sur les croix et oratoires de la commune.

Elle précise que "à quatre exceptions près, croix et oratoires qui subsistent [...] constituaient les reposoirs où s'arrêtaient les processions qui, jusque vers 1955, déroulèrent leurs fastes rustiques à chaque printemps".

Le jeudi de l’Ascension, une procession se rendait au sud du village de La Palud, sur la crête de la Graou où se trouvaient trois oratoires. Le plus à l'ouest était alors réduit à une base carrée, celui du centre était situé à l'emplacement de l'Hôtel des Gorges du Verdon, et l'oratoire oriental a été réparé par la commune. Il précise que leurs vocables sont ignorés.

Les Rogations, qui avaient lieu dans les trois jours précédents l'Ascension, se dirigeaient chaque jour dans une direction différente. Le lundi, c'était l'oratoire Saint-Joseph, à l'entrée ouest du village. Le mardi, étaient visités les deux oratoires et une croix du chemin de Châteauneuf : Saint-Jean-Baptiste, Saint-Sébastien et la croix du Vignal ou "Croix de la Fons Bernarde". Le mercredi, c'était une croix de mission située à l'emplacement de l'ancienne chapelle Saint-Antoine, aux Bourras, qui était rejointe.

Trois autres oratoires étaient placés sur la route de Châteauneuf. A cette époque déjà les circonstances et date de l'érection de la grande croix placée à l'entrée est du village de La Palud sont oubliées.

Localisation et description

Oratoire-monument aux morts de Châteauneuf.Oratoire-monument aux morts de Châteauneuf.Les oratoires sont tous construits en maçonnerie de moellons calcaires.

Leur niche est rectangulaire, sauf pour l'oratoire-monument aux morts de Châteauneuf, qui possède une niche en berceau plein-cintre.

La forme de leur couverture est variée. Deux possèdent une couverture en bâtière, sur laquelle sont scellées des tuiles creuses. Deux possèdent une couverture en maçonnerie, soit de lauzes, soit de moellons. Enfin, un possède une couverture en pavillon en béton, et un autre une couverture pyramidale en pierre de taille.

Seulement trois oratoires sont pourvus d'une croix, elle est en ferronnerie dans deux cas, ou en fonte.

Dans la niche de l'oratoire Saint-Jean, on remarque un buste en bois sculpté, récent. Celle de l'oratoire Saint-Louis accueille un plaque en bois peinte. Enfin, l'oratoire-monument aux morts de Châteauneuf abrite une plaque en marbre, portant les noms des victimes de la guerre 1914-18.

De la croix Saint-Joseph de Châteauneuf subsiste le socle en maçonnerie.

La croix du Vignal est constituée d'un simple croix en fer, fixée au sommet d'un poteau de clôture.

La croix de l'Hôpital à La Palud est en pierre de taille, socle compris.

Dimensions

Le plan des oratoires est carré, à quelques centimètres près, aux dimensions variant entre 60 x 60 cm et 95 x 90 cm.

La plus petite hauteur mesurée fait 165 cm, la plus grande fait 260 cm. Les autres sont comprises entre 210 cm et 250 cm.

Sur les trois croix repérées, la plus petite mesure 43 cm de haut, la plus grande mesure 280 cm ; la hauteur résiduelle de la troisième est de 180 cm.

La croix Saint-Joseph de Châteauneuf possède un socle rectangulaire de 115 x 100 cm, la croix de l'Hôpital à La Palud possède un socle carré de 49 x 49 cm.

1CRU, Jacques. Les croix et oratoires de La Palud-sur-Verdon, notes manuscrites, 1987. Archives communales, La Palud-sur-Verdon.
Aires d'études Pays Asses, Verdon, Vaïre, Var
Dénominations croix de chemin, oratoire
Adresse Commune : La Palud-sur-Verdon

La croix du Vignal, refaite dans la seconde moitié du 20e siècle, est le seul édicule à perpétuer actuellement l'emplacement d'une des nombreuses croix signalées par la carte des frontières Est de la France dressée dans les années 1780. Une croix et 5 oratoires remontent au premier quart du 19e siècle, une croix est datable de la seconde moitié du 19e siècle, 3 oratoires sont datables du 20e siècle.

Période(s) Principale : 18e siècle, 19e siècle, 20e siècle

8 oratoires et 3 croix ont été repérés, parmi eux, une croix et un oratoire, ruinés n'ont pas été étudiés. En majorité, les édicules sont construits en maçonnerie de moellons calcaire, parfois enduite. Les croix sont métalliques (fonte ou fer forgé) à l'exception de la croix de l'Hôpital, en pierre de taille.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille
calcaire pierre de taille

Décompte des œuvres repéré 11
étudié 9

Références documentaires

Documents d'archives
  • CRU, Jacques. Les croix et oratoires de La Palud-sur-Verdon, notes manuscrites, 1987. Archives communales, La Palud-sur-Verdon.

  • État de section du cadastre de la commune de Châteauneuf-lès-Moustiers, 1836. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, 3 P 125.

  • État de section du cadastre de la commune de La Palud, 1836. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, 3 P 259.

Documents figurés
  • Cartes des frontières Est de la France, de Colmars à Marseille. / Dessin à l'encre sur papier, par Jean Bourcet de La Saigne et Jean-Claude Eléonore Le Michaud d'Arçon, 1764-1778. Echelle 1/14000e. Cartothèque de l’Institut Géographique National, Saint-Mandé : CH 194 à 197.

    Feuille 195-33.
  • Plan cadastral de la commune de Châteauneuf-lès-Moustiers. / Dessin à l'encre sur papier par Gelinsky, géomètre du cadastre, 1835. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 51 1 à 105 Fi 51 17.

  • Plan cadastral de la commune de La Palud. / Dessin à l'encre sur papier par Gelinsky, géomètre du cadastre, 1835. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : 105 Fi 144 1 à 105 Fi 144 14.

Bibliographie
  • GAVOT, Jean, IRIGOIN, Pierre. Les oratoires Bas-Alpins. Aix-en-Provence : Edition des Amis des Oratoires ; 2e éd. mise à jour, 74 p. : ill., 1961.

    page 27, page 52.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Laurent Alexeï - Brunet Marceline