Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Monument commémoratif Léon Chiris

Dossier IA06002782 réalisé en 2013

Fiche

En 1912, la ville de Grasse prend l’initiative d’élever un monument en mémoire de Léon Chiris mort douze ans plus tôt. Une souscription publique permet d’obtenir les fonds nécessaires « pour glorifier l’œuvre immense qu’il a accomplie dans l’arrondissement de Grasse et le département des Alpes-Maritimes ». François Carnot, fils du président Sadi Carnot et époux de Valentine Chiris, fille de Léon, imagine dans les grandes lignes la forme de ce monument. Le dessin et la réalisation ont été confiés à Léon Le Bel et à son associé, James Warnery. La société de construction Joseph Cresp s'est chargée de la mise en œuvre et a sous-traité le travail de taille de pierre pour partie à l’association des entreprises Roche et Guérin frères et pour l'autre partie à des tailleurs de pierre des environs de Grasse. Le buste de Léon Chiris est l’œuvre du sculpteur Louis Maubert. Il a été fondu par l'entreprise Alexis Rudier, entreprise parisienne de fonderie dirigée en 1913 par Eugène, le fils d'Alexis. L’inauguration du monument a lieu le 29 avril 1914 en présence d’une importante assistance composée de personnalités et d’une foule d’anonymes.

Le monument possède une partie semi-enterrée qui sert de soutènement à la rue et limite au nord le petit square aménagé en contrebas lors de son érection. A l'origine, on accédait à ce jardin par un escalier droit situé quelques mètres à l'est de l'arc.

De la rue, le monument apparaît comme un arc en pierre de taille qui encadre un buste en bronze posé sur un haut piédestal en pierre de taille. Sur la corniche sobrement moulurée, deux urnes en marbre rose surmontées de pommes de pin encadrent un fronton à volutes dans lequel sont inscrites les armes de la ville (un agneau tenant un étendard crucifère). Sur le dé du piédestal est inscrit : A LEON CHIRIS CITOYEN DE GRASSE SENATEUR LE SOUVENIR ET LA RECONNAISSANCE DE SON PAYS DEDIENT CE MONUMENT MCMXIV. Sous l'inscription est sculptée en bas-relief une couronne de feuilles de chêne et de glands. Le pouce, l'index et le majeur de la main droite de la vieille femme sont lacunaires. Le bronze est signée sur l'épaule droite : Maubert et sur l'épaule gauche se trouve le nom de l'entreprise de fonderie : Alexis Rudier fondeur Paris.

Au pied du buste se trouve un groupe en marbre gris non poli composé d'une enfant et d'une vieille dame offrant un bouquet de fleurs, notamment de roses et de jonquilles. Les traits de la vieille femme sont marqués. Elle est vêtue d'un habit traditionnel et porte, accroché à son bras gauche, un large chapeau de paille. Elle désigne de la main le buste du grand homme. La petite fille n'appartient pas à la même classe sociale. Ses vêtements, des petits souliers noués au col Berthe en dentelles, sont plus élégants. Le bouquet de fleurs est un rappel du rôle que les plantes aromatiques ont joué dans la vie de Léon Chiris et dans l’histoire de sa ville. La tradition rapporte que la propre petite-fille de Léon Chiris a servi de modèle pour la fillette.

Le monument a été très légèrement déplacé lors de travaux en 1965. L'escalier droit qui descendait au jardin a été remplacé par des volées semi-circulaires disposées de part et d'autre du monument. Au niveau du jardin, elles ont pris la place d'anciennes niches. Seule la niche centrale et sa fontaine ont été conservées. A l'origine, le monument était entouré d'une grille en fer forgé et / ou d'un glacis végétal. Ces derniers ont été remplacés par une haie de buis.

Ce monument a été inscrit Monument historique en 2009.

Liste des ouvriers employés à l’exécution du Monument Chiris:

Maçons : Toussaint Arioli ; Alexandre Alione ; Fernand Quintillio ; François Lanteri ; Barthélémy Gavatorta ; Victor Lanza ; Ange Bastonero ; Antoine Largario ; Jean Rebuffe ; Henri Tinetti

Tailleurs de pierre de Marseille : [5 tailleurs de pierre non cités]

Manœuvres : Pierre Vanini ; Vincente Georges ; Valentin frediani ; Honoré Arnaud ; Brunello Parrini ; Sylvestre Canavese ; Constant Bonetto ; Michel Gavatorta ; Carmen Dessanti ; Emile Dani ; Alexandre Totello ; Joseph Georgetti ; Guido Rolaldo

Contre-maître tailleur de pierre : Rousseau

Précision dénomination Monument commémoratif
Appellations Monument à Léon Chiris
Dénominations monument
Aire d'étude et canton Alpes-Maritimes - Grasse
Adresse Commune : Grasse
Lieu-dit : Adresse : boulevard Fragonard
Cadastre : 2015 BH1 domaine public ; non cadastré

Le monument a été érigé en 1914. Imaginé par François Carnot, il est l’œuvre des architectes Léon Le Bel et James Warnery, du sculpteur Louis Maubert et du fondeur Eugène Rudier, de l'entrepreneur Joseph Cresp et de l'entreprise de taille de pierre Guérin Frères.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1914, daté par source, porte la date
Auteur(s) Auteur : Le Bel Léon,
Léon Le Bel (1883 - 1968)

DPLG, 1907. Élève de Maurice Denis, se lie avec Vlaminck et Derain. Spécialité avant-guerre de villas pour les industriels grassois et après-guerre de bâtiments industriels pour les parfumeries. Conçoit également des décors intérieurs et fait appel à des artistes comme Louis Süe, Rulhmann, Jaulmes, Jean-Gabriel Domergue, Richard Desvallières et Da Sylva. A travaillé à Cannes pour M. Hachette.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Maubert Louis,
Louis Maubert (1875 - 1949)

Sculpteur toulonnais actif essentiellement dans le Var et les Alpes-Maritimes. Auteur notamment de monuments aux morts. Il avait réalisé à Nice la statue disparue de Gambetta et le monument de la reine Victoria à Cimiez.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, signature, attribution par source
Personnalité : Carnot François,
François Carnot

Fils du président Sadi Carnot et époux de Valentine Chiris, fille de Léon.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
promoteur, attribution par source
Auteur : Guérin Frères ,
Guérin Frères

Entreprise marseillaise de taille de pierre. Les frères A. et A. Guérin étaient spécialisés dans l'exploitation de carrières de Cassis et dans la taille de pierres dures. La société avait son siège au 123 boulevard National.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur de maçonnerie, attribution par source
Auteur : Joseph Cresp,
Joseph Cresp

Actif dans les environs de Grasse.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Warnery James
James Warnery

James Warnery est surtout actif à Cannes dans les programmes de promotion immobilière menés par les barcelonnettes sous la houlette de Casimir Reynaud, ancien négociant à Mexico (Al Correo Frances). Plusieurs sociétés civiles immoblières réalisent alors les lotissements du boulevard Carnot, des quartiers Saint-Nicolas et du Petit Juas (1908-1912).

Villas : Campecina (Jausiers, 1912), Les Genévriers (1913).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Rudier,
Rudier

Cette importante famille de fondeurs parisiens a été à l'origine de la création par Alexis Rudier d'une société qui porte son nom. A sa mort, en 1897, son fils Eugène reprend le flambeau. Il travaille notamment pour Rodin, Bourdelle ou Maillol.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fondeur, signature

Monument commémoratif composé d'un arc en pierre, d'un buste sur piédestal et d'un groupe sculpté.

Murs calcaire moellon
calcaire pierre de taille
marbre
bronze
Techniques sculpture
Statut de la propriété propriété publique
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 2009/07/23

Références documentaires

Documents d'archives
  • Fonds Cresp : 248 J 155. Dossier de construction d’un monument par la ville de Grasse à la mémoire de M. Léon Chiris, 1913-1920.

  • Ministère de la Culture et de la Communication, Monuments historiques. Dossier historique sur le monument Léon Chiris rédigé par Jean Marx en 2009. Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte d’Azur, CRMH : non coté.

Documents figurés
  • Projet pour un monument élevé à la mémoire de Monsieur Léon Chiris. Plans, coupes, élévations à l'échelle de 1/20e. / James Warnery et Léon Le Bel. Plans bleus et plans à l'encre sur papier, avril-juin 1913. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 248 J 155.

  • Projet pour un monument élevé à la mémoire de Monsieur Léon Chiris. Grille de protection. Décoration ou glacis. échelle 0.05. / James Warnery et Léon Le Bel. Plan à l'encre sur papier, 9 octobre 1919. Projet pour un monument élevé à la mémoire de Monsieur Léon Chriris. Grille de protection. Décoration ou glacis. Echelle 0.05. Archives départementales des Alpes-Maritimes, Nice : 248 J 155.

Bibliographie
  • BENALLOUL, Gabriel. BUFFA, Géraud. Grasse. L'usine à Parfums. Lyon : Lieux-dits, 2015, 176 p.

    p. 157-160 : historique et descriptif du monument.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud