Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

arènes

Dossier IA13001237 réalisé en 1994

Fiche

HISTORIQUE

Les anciennes arènes de Grans étaient situées près de l'entrée est de l'agglomération, dans un enclos privé qui fut coupé par le tracé de la RD19. Quelques gradins subsistent sur le terrain d'une villa. L'ancienne bergerie qui servait d'abri pour les bêtes est située à l'angle de la RD19 et de la route qui mène au centre de Grans. Des arènes démontables ont été installées près de la mairie ou sur des places avoisinantes à différentes périodes. En 1988, les arènes actuelles ont été construites dans un quartier périphérique. Il s'agit d'arènes espagnoles du constructeur Ocon-Lopez rachetées à l'école taurine de Nimes. Le Club Taurin créé en 1931 organise de nombreuses manifestations d'avril à septembre, dont des courses comptant pour le Trophée des As. La ville de Grans profite du prestige du razeteur Chomel qui y est né.

État actuel : bon

Architecte : Ocon-Lopez (Jaen, Espagne)

Entrepreneurs : Martino ; Colombeau (Arles)

DESCRIPTION

Situation : les arènes sont implantées sur un terrain excentré, situé à environ 3km au nord de l'agglomération, près de la route Salon-Miramas. Ce terrain désert est proche de la décharge, et accessible par un chemin de terre fermé par une barrière. Cependant il existe un projet qui permettrait d'aménager en parc les alentours boisés. Les arènes sont légèrement surélevées sur un tertre. Le portail principal ouvre au nord-est.

Matériaux : plaques métalliques pour l'enceinte. Structures : métal et bancs de bois. Parpaings pour toril et annexes.

Structure : ces arènes sont constituées d'une enceinte faite de plaques métalliques, à l'intérieur de laquelle sont installés des gradins. Ceux-ci sont appuyés sur des poutrelles métalliques ancrées dans le sol et sur l'enceinte. Le toril est construit à l'extérieur de cette enceinte et raccordé à la piste par un passage couvert.

Élévations extérieures : Mur d'enceinte. Elévation et décor vus de l'est.Mur d'enceinte. Elévation et décor vus de l'est.

L'extérieur de l'enceinte est peint en trompe-l’œil et représente des arcades surmontées d'un attique, le tout dans un ton beige. Sur la dizaine d'arcades de la partie est, cette architecture feinte est animée de scènes d'inspiration régionale, taureaux et gardians, arlésiennes et enfin la représentation d'une phase de course dont Chomel, le razeteur de Grans, est l'acteur. Les portes et les ouvertures des guichets sont dissimulées dans le trompe-l’œil. Ce décor est dû au peintre Jean Marignan, spécialisé dans les scènes camarguaises et bien connu des aficionados. Le grand portail nord-ouest, proche du toril, est surmonté d'un motif de tiges métalliques figurant sommairement un fronton. Couverture : charpente bois et tôles ondulées sur le toril.

Distribution Intérieure : ces arènes peuvent accueillir 2500 personnes. La piste est ronde et les barrières sont plus hautes que dans la plupart des arènes provençales parce que ce sont des arènes conçues pour la corrida. Le plan de cette structure démontable est simple et régulier. Huit portes et huit montées d'escalier permettent d'accéder aux dix rangs de gradins, dont les deux plus bas sont inutilisables à cause de la barrière de contre piste qui empêche la visibilité. La présidence est au nord-ouest, entre le grand portail et le toril Celui-ci est construit en dehors de l'enceinte sous un abri. Il comporte huit boxes, et communique avec la piste par un passage. Un appentis accolé au nord du toril abrite les sanitaires et l'infirmerie. L'éclairage de la piste est assuré par huit mâts équipés de deux projecteurs chacun.

CONCLUSION

Ces arènes n'ont pas été conçues pour ce lieu ni pour les courses camarguaises qui s'y déroulent. Elles sont désavantagées par leur situation et la forme ronde de la piste. Il semble cependant que les manifestations qui y ont lieu sont souvent appréciées. La volonté de personnaliser cette construction par une peinture en trompe-l’œil est unique dans le département. On trouve un autre exemple de décor peint sur les arènes de Port-Saint-Louis, mais l'intention n'y est pas comme ici de prendre en compte toute la structure.

Détail du décor peint sur le mur d'enceinte.Détail du décor peint sur le mur d'enceinte.

Parties constituantes non étudiées tribune du public
Dénominations arène
Aire d'étude et canton Bouches-du-Rhône - Salon-de-Provence
Adresse Commune : Grans
Lieu-dit : Fontaine-Marie-Rose
Cadastre : 1987 E6 665

Des arènes démontables ont été installées près de la mairie ou sur des places avoisinantes à différentes périodes. En 1988, les arènes actuelles sont construites par l'architecte espagnol Ocon-Lopez et les entrepreneurs Martino et Colombeau d'Arles. La face extérieure de l'enceinte a été peinte en trompe-l’œil par Jean Marignan, spécialisé dans les scènes camarguaises.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1988, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Ocon-Lopez,
Ocon-Lopez

Architecte à Jaen (Espagne).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Martino, entrepreneur, attribution par travaux historiques
Auteur : Colombeau, entrepreneur, attribution par travaux historiques
Auteur : Marignan Jean,
Jean Marignan

Peintre spécialisé dans les scènes camargaises.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par travaux historiques

Les arènes situées sur un terrain excentré, sont constituées d'une enceinte circulaire en plaques métalliques, à l'intérieur de laquelle sont installés des gradins sur poutrelles métalliques. Cette structure démontable comporte 8 portes et 8 montées d'escalier permettant d'accéder aux 10 rangs de gradins. Le toril, divisé en 8 boxes, est construit en dehors de l'enceinte, dans un bâtiment couvert d'un toit à longs pans en tôle ondulée. Un édifice avec appentis, adossé au précédent, abrite les sanitaires et l'infirmerie. Les portes et les ouvertures des guichets sont dissimulées par le décor peint.

Murs métal
bois
parpaing de béton
Toit tôle ondulée
Plans plan centré
Couvertures toit à longs pans
appentis
Escaliers escalier dans-oeuvre, escalier droit, suspendu
Techniques peinture
Représentations taureau femme homme
Précision représentations

Le décor peint représente des arcades, surmontées d'un attique, à l'intérieur desquelles sont figurées des scènes d'inspiration régionale avec taureaux et gardians, arlésiennes, course taurine avec le razeteur Chomel, originaire de Grans.

La volonté de personnaliser cette construction par une peinture en trompe-l'oeil est unique dans le département.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Tuccelli Nicole - Pauvarel Carole