Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Cercle de sociabilité, cercle naval de Toulon dit Escale Vauban.

Dossier IA83001880 réalisé en 2017

Fiche

Le Cercle naval de Toulon, inauguré en janvier 1933, est un établissement a vocation sociale et culturelle destiné aux officiers de marine. Il offre un cadre prestigieux de réception, associé à des services de restauration et de loisirs que complétait une offre d’hôtellerie. La décision du département de la marine de faire construire un bâtiment propre à ce programme aboutie à l’acquisition, le 31 décembre 1928, d’un terrain appartenant à la ville, mitoyen au nord de la Chambre de commerce (architecte Honoré Monestrel, 1914). Les travaux débutent en mai 1930, conduits par l'entreprise Eugène Despagnat, qui a réalisé plusieurs chantiers de grands immeubles d'habitation à Toulon (131, boulevard de Strasbourg en 1931). Le projet suivi par le service des travaux maritimes est confié à André Maurice (1886-1973), architecte en chef du Gouvernement, des Bâtiments civils et Palais nationaux. Il est représenté sur place par deux architectes toulonnais, Gaston Petit et Lucien Barbe.

Naissance du cercle naval

Dans la tradition d'une Marine embarquée, les villes portuaires ne possèdent pas de garnisons affectées aux officiers de marine, officiers mariniers ou marins pour leur séjour à terre. On relève l'existence à Toulon d'une maison des officiers et d'une bibliothèque de la marine logée dans la tour de l'horloge de l'Arsenal (27 ventôse an V). Dans le cadre de la loi de 1901, la création de mess d'officiers et d'officiers mariniers est encouragée. Une maison des officiers de mer et de terre est établie sous forme d'un cercle privé au premier étage d'un immeuble au 1, rue Racine. La politique de reconstruction de la marine de guerre française après 1918 introduit une plus large prise en compte de la dimension sociale et culturelle. Les statuts d'un premier cercle naval sont établis le 20 novembre 1920. L'hôtel Régina au 31, rue Jean-Jaurès, est loué à cet effet, il dispose d'une salle de réception et de chambres meublées. Le décret présidentiel du 9 mai 1925 "sur les cercles ou lieux de réunion pour les officiers de la Marine de guerre" précise que ces institutions ont pour but de "resserrer les liens de camaraderie entre officiers (..) et de faciliter les moyens de développer leur instruction et leur procurer certains avantages matériels."Dans un même but sont crées à Toulon le cercle des officiers mariniers de la rue Mirabeau et le foyer du marin au 20,rue Victor Clappier. De nouveaux statuts du cercle naval de Toulon sont signés par le ministre de la Marine le 25 mai 1926, ils manifestent le rôle de cette institution pour le corps des officiers de vaisseau : lieu de séjour des officiers de marine, mais aussi foyer culture et de loisir il comprend une annexe avec le club sportif de la Marine basé au fort Saint-Louis du Mourillon.

L'édifice construit boulevard Vauban

Implanté au sud de l’ilot, le bâtiment comprend trois façades en pierre de taille, l’entrée principale se situant sur la façade ouest. La modénature classique est d’interprétation sobre, presque sévère : corniche denticulée à modillons, ressauts de pilastres. Elle s’accorde à la façade de style néo-Louis XVI du bâtiment contigu de la Chambre de commerce, tout en manifestant une inflexion moderne sensible dans le traitement de l’élévation. Les niveaux sont individualisés : rez-de-chaussée surélevé, premier étage d’une double hauteur correspondant au volume de la grande salle, et un second étage en retrait accueillant les services d’hôtellerie. Les horizontales sont accentuées par la ligne de corniche et les balcons qui ceinturent en continu le bâtiment. Le portail ouest se décompose en trois portes, son entablement porte l’inscription : CERCLE NAVAL, associée au motif du faisceau de lances et de harpons qui évoque le trophée militaire. L’imposte de la porte centrale est encadrée de motifs d'organeaux de marine. Les façades est et ouest sont centrées sur des pavillons en couronnement qui accueillent les rares ornements : bas-relief associant un motif d'ancre de marine, des faisceaux d’armes et de couronnes végétales.

Une variante du projet datée de 1929, accentue l’analogie du bâtiment avec la structure monumentale d’un bateau : échelonnement des niveaux, horizontalité, terrasses en parties hautes. En dépit d’une grande sobriété stylistique, l'élévation de l'édifice adopte une conception moderne dans la variation d'un module de grille décliné à différentes échelles : structure des baies, portail, ensemble de la façade.

Des espaces de réception

La distribution du bâtiment reflète le programme d’un espace prestigieux de réception, proche du club ou du palace contemporain. Au rez-de-chaussée, un vestibule distribue les accès entre les fonctions d’hôtellerie et le hall de réception. Ce vaste hall orné de colonnes engagées (baguées, sans chapiteau) donne accès à trois salons en enfilade dont les affectations ont varié : bibliothèque, bar, salle de lecture. Il donne accès à un exceptionnel escalier d'honneur de conception classique : une première volée droite à repos est complétée d’une double volée tournante à paliers. La main courante en cuivre chromé traduit cette association de matières contemporaines et d'une conception classique. Le volume de la cage d’escalier prend son jour d’une verrière. Au premier étage, la salle de restaurant présente la même conception d’un vaste volume architectural mis en valeur par son programme décoratif. Depuis 1961, l'aménagement d’une mezzanine et d’un faux-plafond, ainsi que le changement des huisseries métalliques des grandes baies ont modifié la lecture de ce grand volume et de son décor. Le second étage ,réservé aux chambres d'hôtel, est accessible par un ascenseur et par deux escaliers latéraux. Les aménagements des chambres ont été largement remaniés. Deux chambres ont été postérieurement aménagées dans les pavillons de la terrasse.

Le programme décoratif

L’architecte André Maurice a produit les dessins de détail des modénatures intérieures : profils de corniches, colonnes façonnées en plâtre. Il est intervenu dans le détail des matériaux : motif de rosaces des mosaïques en revêtement de sols, structure des huisseries métalliques. Par ailleurs, le chantier du cercle naval a bénéficié de commandes passée auprès de peintres par l'administration de la Marine. La plupart d'entre eux bénéficiaient du statut de peintre officiel de la Marine, à l’exception de Lucien Simon, membre de l'Institut auquel ce titre a été attribué pour l’occasion. Ces décors ont pour certains été présentés à Paris dans le cadre des Salons avant leur mise en place à Toulon.

Pour une présentation détaillée de ce décor nous renvoyons au dossier établi sur le décor d'architecture, ensemble de panneaux peints décoratifs du cercle naval (référence IM06002444).

Appellations cercle naval , escale Vauban
Dénominations cercle de sociabilité
Aire d'étude et canton aire d'étude du département 83 - Toulon
Adresse Commune : Toulon
Adresse : 29 rue Jean-Moulin
Cadastre : 2016 CO 194

Le cercle naval est construit par le ministère de la Marine pour être mis à disposition des officiers de vaisseau et de leur famille. Le terrain d'une surface de 700 m 2 est acquis en août 1928 et les esquisses détaillées du projet sont datées de juin 1929. Un marché de gré à gré est passé avec l'entreprise Despagnat le 11 août 1930. La première pierre est posée en avril 1931, et le bâtiment est inauguré en janvier 1933. Les décors sont mis en place après l'inauguration, certains ont fait l'objet d'une présentation à Paris en 1934. Les bombardements de Toulon en 1944 n'ont pas atteint directement le bâtiment, la verrière de l'escalier est soufflée. En 1961, les espaces du cercle naval sont réaménagés, une mezzanine est crée au 1er étage pour accroître l’espace du restaurant. En 2017, le cercle naval est mis en vente par le ministère de la Défense.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1933, daté par source
Auteur(s) Auteur : Maurice André,
André Maurice (1886 - 1973)

André Maurice, architecte français, formé aux Beaux-Arts et à l'École des arts décoratifs. Nommé architecte en chef du Gouvernement, des Bâtiments civils et Palais nationaux. Collaborateur de l’architecte Jacques Hermant pour la construction de l'École navale de Brest à Saint-Pierre Guilbignon (1929). Il est l'architecte d'édifices administratifs, d'hôtels particuliers à Toulouse, de Cités jardins (Versailles, Sceaux). Il est l'architecte du Cercle naval de Toulon (1932).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte des Bâtiments civils, signature, attribution par source
Auteur : Despagnat Eugène,
Eugène Despagnat

Entreprise parisienne de maçonnerie. Années 1920. On identifie son activité sur Toulon à travers des chantiers de grands immeubles d'habitation (boulevard de Strasbourg). Elle est en charge de la construction du cercle naval de Toulon (1933).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, signature
Auteur : Leygues Georges,
Georges Leygues (1856 - 1933)

Hommes politique français, plusieurs fois ministre de la Marine entre 1917 et 1933.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire, attribution par source

Immeuble occupant intégralement la moitié sud de l'ilot. Il comprend deux niveaux à partir d'un rez-de-chaussée surélevé. La façade en pierre de taille (pierre d'Oppède dite d'Estaillade) est associée à une structure poteaux-poutre en béton armé. Les espaces de réception, répartis entre le rez-de-chaussée et le premier étage, comprennent un hall, distribuant plusieurs salons précédés de vestibules. Une grande salle complétée de salons particuliers est accessible au premier étage par un escalier d'honneur. Les cuisines sont organisées au sous-sol, elles comprennent des annexes au premier étage reliées par un monte-plats. Un quinzaine de chambres sont aménagées au deuxième étage, accessibles par un ascenseur et deux escaliers latéraux. Deux suites ont été aménagées postérieurement dans les pavillons de la terrasse. La conception d'ensemble, les décors architecturaux et les principaux aménagements (baies, portes, ferronneries, choix des matériaux) traduisent un programme décoratif complet de l'architecte. Ces dispositions luxueuses sont complétées par la commande à plusieurs peintres officiels de la Marine de panneaux peints décoratifs marouflés (référence IM06002444).

Murs calcaire pierre de taille
béton béton armé
Étages en rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés
Couvrements
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures terrasse
Escaliers escalier dans-oeuvre, escalier symétrique, cage ouverte
Autres organes de circulations ascenseur, monte-charge
Techniques sculpture
Représentations ancre, symbole militaire

Références documentaires

Documents d'archives
  • Statuts du cercle naval de Toulon, 25 mai 1926. Service Historique de la Défense, Toulon : IM 6 B

  • Cahier des charges. Construction du cercle naval, marché de gré à gré du 11 aout 1930 passé avec l'entreprise Eugène Despagnat. Service Historique de la Défense, Toulon : IM 6 B

  • Ensemble de plans associés au Cercle naval de Toulon. Dessin à l'encre sur papier, visé par l'architecte André Maurice. Service Historique de la Défense, Toulon : IM 6 B

Documents figurés
  • Nouveau plan de Toulon. / Plan imprimé (49 x 63 cm) publié par B. Rumèbe, libraire sur le port. Toulon,1889. Bibliothèque nationale de France, Paris : GED-1381

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - de Geyer Benoit