Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
hôtel puis immeuble à logements

peinture monumentale

Dossier IM84001317 réalisé en 1992

Fiche

DESCRIPTION

Situation :

Premier étage. Pièce Ab-c. Mur sud (H : 3, 65 m ; L : 5, 64 m) à l'exception de l'allège de la fenêtre (traces).

Technique :

Peinture sur enduit de plâtre. Badigeon et reprises à sec.

Couleurs :

Ocre rouge, ocre jaune, noir, gris, vert, bleu, blanc.

Composition :

Les deux panneaux qui encadrent la fenêtre, inégaux, ont une composition équivalente avec quelques variantes.

- A gauche : on observe trois registres :

- Le premier (H : 1, 65 m) est une succession de bandes verticales de 25 cm de largeur, sans bordure, alternativement ocre rouge et ocre jaune couvertes de rinceaux assez lourds de couleur opposée au fond. Il semble que ce décor occupe toute la largeur du panneau. Rien n'appa­raît au bas de ce registre qui permette d'en décrire l'amortissement.

- Le deuxième (H : 1, 27 m) est occupé en son centre par un tableau (L : 1, 70 m) représentant un paysage où apparaît une ville avec un château. Une bande de 12 cm (fond gris, traits noirs) borde le côté inférieur et le côté gauche. A droite, un simple trait sépare le paysage de ce qui semble être le prolongement de deux bandes du premier registre.

- Le troisième (H : 0, 73 m) est une frise soulignée d'une bande indistincte de 12 cm. On y devine un médaillon central encadré de motifs en grande partie cachés par des badigeons (cornes d'abondance, guirlandes ? ).

- A droite, les registres sont les mêmes, mais :

- le tableau n'a pas d'encadrement ; un simple trait le sépare (à la même hauteur qu'à gauche) des bandes alternées ; ses bords laté­raux sont cachés

- la frise n'est pas visible.

État de conservation :

C'est un chantier de réhabilitation de la maison qui a permis la mise au jour de ces peintures. Elles sont appelées à être déposées et restau­rées, avant leur présentation au musée municipal.

Dans cette pièce, seul ce mur a été dégagé en partie car quelques fragments apparaissaient nettement aux endroits où des surcharges de plâtre d'une épaisseur d'un centimètre étaient tombées. Tout n'est donc pas encore visible au moment de la confection de ce dossier (début janvier 92).

Il est probable que la composition ornementale se poursuit sur les autres murs de cette pièce (traces sur le mur nord) et les pièces voisines.

CONCLUSION

L'organisation de la composition paraît assez étrange, avec son soubas­sement d'une hauteur de 1, 68 à 1, 78 m, c'est-à-dire de près de la moitié de la hauteur totale. D'autre part le fait que les tableaux aient des encadrements disparates évoque un travail réalisé sans projet bien défini. De plus le motif du premier registre n'est pas sans évoquer les cuirs de Cordoue dont il imite la disposition voire la surcharge.

Enfin, il est pour le moment impossible de préciser ce que représentent les deux tableaux : paysage imaginaire, de convention, ou paysage réel (la ville est-elle Cavaillon ?).

Pour la datation, il est possible que ce travail ait été réalisé dans le courant du XVIIe siècle, peut-être vers la fin de ce siècle, époque d'une campagne de restauration attestée par le portail de la façade principale et la peinture murale 2.

Dénominations peinture monumentale
Aire d'étude et canton Cavaillon
Adresse Commune : Cavaillon
Adresse : 3e hôtel Grand'Rue
Emplacement dans l'édifice premier étage
mur sud

Ensemble de peintures murales partiellement dégagées lors d'une campagne de restauration de la maison. Celle-ci date du 16e siècle et a été modifiée aux 17e et 18e siècles : les peintures pourraient avoir été faites dans cette première période de changement. Au moment de leur mise en évidence, tous les murs n'avaient pas été dégagés et il est possible que la composition se poursuive sur les autres murs de la pièce. L'ensemble est appelé à être déposé et restauré, avant sa présentation au musée municipal.

Période(s) Principale : 2e moitié 17e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : auteur inconnu

Peinture murale se développant sur le mur sud d'une pièce du premier étage, de part et d'autre de la fenêtre centrale, avec une composition sensiblement équivalente sur trois registres. Peinture sur enduit. Couleurs ocre rouge, ocre jaune, noir, gris, vert, bleu, blanc.

Catégories peinture murale
Matériaux enduit, support, peint
Précision dimensions

h = 365

Iconographies rinceau
paysage
cartouche, corne d'abondance, ?), guirlande
Précision représentations

Premier registre : succession de bandes verticales couvertes de rinceaux assez lourds ; deuxième registre : tableau au centre, avec paysage représentant une ville et un château ; troisième registre : frise soulignée d'une bande indistincte ; on y devine un médaillon central encadré de motifs de cornes d'abondance (?) et de guirlandes (?).

États conservations élément
manque
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Fray François - Marciano Florence