Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

tunnel ferroviaire de la Colle Saint-Michel

Dossier IA04000621 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination tunnel ferroviaire
Appellations tunnel de la Colle Saint-Michel
Dénominations tunnel
Aire d'étude et canton voie ferrée de la ligne Nice - Digne-les-Bains
Adresse Commune : Thorame-Haute
Lieu-dit : la Rivière
Cadastre : 1987 C non cadastré ; 1987 060E non cadastré ; 21987 060I non cadastré ; 1987 060H non cadastré ; domaine public

La communication des vallées du Verdon et de la Vaïre, indispensable pour relier les deux portions de ligne de chemin de fer déjà construites entre Digne et Saint-André d'une part, et Puget-Théniers et Nice de l'autre, devait initialement passer sous le col de Toutes-Aures. Le 16 septembre 1889, le gouvernement décida d'étudier la possibilité de passer au niveau de la Colle Saint-Michel afin de raccourcir le principal ouvrage d'art de la ligne, préférant augmenter significativement la longueur de son tracé total qui forme ainsi une immense boucle vers le nord. Le projet de ce tunnel a été étudié en 1893. Deux galeries de sondages de quelques centaines de mètres ont alors été creusées. Elles ont servi de point de départ au véritable chantier huit ans plus tard. Le projet détaillé du tunnel a été achevé le 11 juin 1897 et approuvé le 4 mars 1898. Le 30 novembre 1899, l'entreprise Marlaud frères, basée à Chateau-Thierry, a été désignée adjudicataire du lot constitué par le chantier du tunnel et celui du pont qui se situe à son entrée ouest. Les travaux ont été dirigés par l'ingénieur Zürcher, chef des Ponts et Chaussées du département. Le percement a commencé en janvier 1900 par chacune des extrémités et les deux galeries se sont rejointes le 16 janvier 1902. L'élargissement de la galerie au gabarit définitif, la construction des parois maçonnées et l'installation des voies se sont poursuivies jusqu'au printemps 1904. Plusieurs modifications sont intervenues pendant le chantier. La tête est du tunnel a été entièrement redessinée. Le projet prévoyait à l'origine que le tunnel bifurquerait vers le sud avant de déboucher sur la rive droite de la Vaïre. Les difficultés rencontrées avec la nature des sols dans cette zone ont contraint à redresser ce parcours, la tête du tunnel étant alors située quasiment dans son axe. C'est ce qui a entrainé la construction d'un pont sur la Vaïre à sa sortie et le passage en rive gauche de cette rivière. La "chambre de remisage" était à l'origine prévue au milieu de tunnel. Elle fut en fait aménagée cinq cents mètres à l'ouest de ce point. Elle se trouve vraisemblablement à l'endroit où était au départ prévue la construction d'un immense puits d'aérage de 212 m de profondeur. Ce dernier n'a pas été réalisé en raison de l'excellente ventilation naturelle constatée dans le tunnel lorsque les deux galeries d'attaque se sont rencontrées. Après l'achèvement de la campagne principale des travaux en 1904, le tunnel est resté en l'état. Une importante campagne de reprise partielle de la voûte et des piédroits a dû être mise en œuvre entre 1906 et 1908. Le premier train de voyageurs n'est passé par le tunnel qu'en 1911. En 1966, une porte a été installée à la tête côté Saint-André-les-Alpes. En période de grand froid, elle permet de limiter la formation de stalactites due au courant d'’air dans le tunnel.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle , daté par source
Dates 1900, daté par source
1904, porte la date
Auteur(s) Auteur : Zürcher Philippe Elie Frédéric
Philippe Elie Frédéric Zürcher (01.11.1853 - )

Né à Toulon le 01.11.1853.

Polytechnique le 01.11.1871. Élève des Ponts et Chaussées le 01.11.1873.

En mission dans la Haute Garonne le 01.06.1874, dans l’Aude le 01.06.1875. Placé au port militaire de Toulon le 01.07.1876. Collaborateur adjoint à la carte géologique le 23.05.1883. Chargé de l’arrondissement de Toulon le 01.01.1885. Directeur de la voirie municipale de Toulon le 08.05.1885. Directeur des travaux hydrauliques du port militaire de Toulon le 01.12.1889. Ingénieur en chef de 2ème classe le 16.03.1893. En congé, sans traitement le 01.05.1896. Chargé des Basses Alpes le 01.01.1897. Congé de 3 mois pour se rendre à la Compagnie de Panama le 01.03.1898. Reprend son service le 01.05.1898. En congé, entre à la Société de la Percée des Alpes comme directeur général des travaux le 01.11.1906. Retraité le 01.03.1914.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Marlaud frères,
Marlaud frères

Entreprise de travaux publiques


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Le tunnel de la Colle Saint-Michel traverse quasiment en ligne droite le massif du puits de Rent sur une longueur de 3457 m. Seule sa tête orientale marque une légère bifurcation vers le sud, avant de donner accès à un pont qui permet de franchir la Vaïre à 1013 m d'altitude. A l'ouest, la tête du tunnel, située à 1015 m d'altitude, donne directement sur un pont enjambant le Verdon (IA04000643). Entre ces deux extrémités, le tunnel se compose de deux rampes très légèrement inclinées qui se rejoignent au milieu de sa longueur à une altitude de 1018 m. Au tiers de la sa distance en partant de la tête ouest se trouve une chambre de remisage qui servait au repos des chevaux pendant le chantier. Le sommet de la voûte domine la voie d'une hauteur de 5,80 m. En coupe, elle ne dessine pas tout à fait un plein cintre : sa flèche est de 280 cm pour une portée de 440 cm. Suivant la nature de la roche traversée, cette voûte n'a pas reçue le même traitement. Quand la roche était assez dure, elle a été laissée à nu. Le plus souvent, elle a dû être renforcée d'une maçonnerie de moellons, voire, sur de larges portions, d'une maçonnerie de moellons et de briques. Une inscription a été apposée au ciment au-dessus de la tête ouest : 1904 / SOUTERRAIN / DE LA COLLE-SAINT-MICHEL/ 3455 m.

Murs calcaire
acier
Statut de la propriété propriété publique, []

Références documentaires

Documents d'archives
  • Courrier du Directeur de la Compagnie à l'ingénieur en chef recommandant la suppression du puits d'aérage du tunnel de La Colle Saint-Michel. 1903/06/22. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1081.

    En réponse à sa demande, M. Poulet, Directeur de la Compagnie, confirme et explique la suppression du projet de puits d'aérage dans le tunnel à l'ingénieur Zürcher.
  • [Rapport de Bérengier et Zürcher sur la modification du tracé du tunnel à la tête Puget-Théniers] 1900/04/18. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Après le début des travaux, la nature de la roche rencontrée à la tête du tunnel côté Puget-Théniers a rendu nécessaire l'élaboration d'un nouveau tracé. La courbe souterraine initialement prévue a été remplacée par un dessin en plan beaucoup plus rectiligne. Cette partie du tunnel a été réalisée en tranchée, puis la maçonnerie de la voûte a été couverte de remblais. Cette modification a aussi entraîné le passage de la voie ferrée sur la rive gauche de la Vaïre dès la sortie du souterrain. Le document apprend également que les galeries de sondage avaient été percées en 1893.
  • Projet d'exécution du souterrain de la Colle Saint Michel. Variante au tracé à la sortie du souterrain. Rapport de l'ingénieur ordinaire. 1900/04/18. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Variante au tracé à la sortie du souterrain. Rapports de l'ingénieur ordinaire et avis de l'ingénieur en chef.
  • Boyer. Souterrain de La Colle-Saint-Michel. Journal du Chantier. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains : S 1308 et S 1309.

    Couvre la période 1899 - 1908.
  • Rapport de l'ingénieur ordinaire Varvier. 1907/06/30. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1011.

    Des travaux ont été neccessaires pour reprendre la voûte avant 1906, et d'autres doivent intervenir sur les piedroits.
Documents figurés
  • Réfection partielle de la voûte en briques du souterrain de la Colle Saint Michel. Ouvrages d'art. / Dessin à l'encre sur papier signé Zürcher et Guignard, 10 août 1905 ; échelle de 0,02 pour mètre. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Profils des voutes du tunnel.
  • Construction du souterrain de la Colle St Michel et des abords sur une longueur de 3810m22. Projet de tracé et de terrassements. Variante au tracé à la sortie du souterrain / Dessin à l'encre sur papier signé Zürcher et Bérengier ; 18 avril 1900 ; échelle 1/1000. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

  • Projet d'exécution du souterrain de la Colle St Michel et des abords : profils en travers types / Dessin à l'encre sur papier signé Zürcher, Chateau et Robert ; 22 novembre 1893 ; échelle de 0,005 pour mètre. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Profils en travers types. Profil en remblai, profil en déblai dans les terrains ordinaires, profil en déblai dans le roc : cas général et avec fossés latéraux.
  • Conférence mixte relative aux dispositifs de mine à établir dans le pont sur le Verdon et à l'entrée du souterrain de la Colle St Michel / Dessin à l'encre sur papier signé Zürcher et Bérengier ; 11 juillet 1898 ; échelle de 0,02 pour mètre. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Profils en travers. Types du souterrain, des niches et du puits d'aération : type n° 1 dans le roc solide, type n° 2 en terrain résistant, type n° 3 en terrain non résistant, niche à établir en quinconce de 50m en 50m sur chaque paroi du tunnel, puits d'aération.
  • Partie comprise entre le souterrain de la Colle St Michel et la station de Fugeret sur une longueur de 7006m44 / Dessin à l'encre sur papier signé Zürcher et Guignard ; 10 novembre 1903 ; échelle de 1/10 000. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Projet de tracé et de terrassements.Conférences mixtes avec le service de la Guerre.
  • Construction du souterrain de la Colle St Michel et des abords sur une longueur de 3810m22 : projet de tracé et de terrassements - Variante au tracé à la sortie du souterrain / Dessin à l'encre sur papier signé Zürcher et Bérengier ; 18 avril 1900 ; échelle de 1/10 000. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Plan d'une variante au tracé côté Vaïre.
  • Revêtement des piédroits du souterrain de la Colle St-Michel sur une longueur de 1914m05 : coupe transversale / Dessin à l'encre sur papier signé Varvier et Lemoine ; 25 novembre 1907 ; échelle de 0,02 pm. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Coupe tranversale de la voûte avec disposition des piedroits.
  • Projet d'exécution du souterrain de la Colle St Michel et des abords sur une longueur de 4783m74 : profil en long d'ensemble / Dessin à l'encre sur papier signé Zürcher et Bérengier ; 25 avril 1899 ; échelles longueur 0, 0002 ; hauteur 0, 0001. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Profil en long du tracé.
  • Projet d'exécution du souterrain de la Colle St Michel et des abords sur une longueur de 4783m74 : plan général / Dessin à l'encre sur papier signé Zürcher et Bérengier ; échelle de 1/10 000. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Plan général du tracé.
  • Projet d'exécution du souterrain de la Colle St Michel et des abords sur une longueur de 4783m74 : plan parcellaire (commune de la Colle St-Michel) / Dessin à l'encre sur papier signé Zürcher et Bérengier ; 25 avril 1899 ; échelle de 0,001 pm. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Plan avec parcelles cadastrales.
  • Projet d'exécution du souterrain de la Colle St Michel et des abords sur une longueur de 4783m74 : ouvrages d'art / Dessin à l'encre sur papier signé Zürcher et Bérengier ; 25 avril 1899 ; Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Aqueduc voûté de 0, 80 m d'ouverture au piquet 153 : coupe en long suiant l'axe de l'aqueduc, 1/2 plan au niveau de l'établissement, élévations, détails de la plinthe, coupe en travers de la cuvette.
  • Projet d'exécution du souterrain de la Colle St Michel et des abords sur une longueur de 4783m74 : plan parcellaire (commune de Thorame-Haute) / Dessin à l'encre sur papier signé Zürcher et Bérengier ; 25 avril 1889 ; Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Plan des parcelles sur lesquelles passe le tracé de la ligne, appartenant à Jauffred Marcelin et Jaufred Hyppolite.
  • Projet d'exécution du souterrain de la Colle St Michel et des abords sur une longueur de 4103m09 : plan général / Dessin à l'encre sur papier signé Chateau, Robert et Zürcher ; 22 novembre 1893 ; échelle de 1/10 000. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Plan du tracé du souterrain de la Colle St-Michel entre Verdon et Vaïre.
  • Construction du souterrain de la Colle St Michel et des abords sur une longueur de 3810m22 : ouvrages d'art / Dessin à l'encre sur papier signé Bérengier et Zürcher et daté de 1900 ; échelle de 0,002 fig. 1 ; 0, 001 pour les longueurs, 0, 002 pour les hauteurs fig. 2 ; 0, 01 pour fig. 3, 4, 5, 6, 7, 8, 11; 0, 02 pour fig. 9 et 10. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

    Tête du souterrain côté Puget-Théniers : plan, profil en long, coupe suivant l'axe du chemin de fer, élévation et coupe, détails de la tête du souterrain
  • Chemin de fer de Saint-André à Puget-Théniers / Section de Saint André à Annot [...] / Partie comprise entre le souterrain de la Colle Saint-Michel et le Gros-vallon du Fugeret / 3e lot / Projet d'exécution des travaux / Ouvrage d'art / N°0 - Pont métallique de 20 m, d'ouverture droite / Biais à 60° / Dessin à l'encre sur papier signé Varvier, 15 avril 1907. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1098.

  • Chemin de fer de Saint-André à Puget-Théniers / Section de Saint André à Annot / 2e lot / Construction du souterrain de La Colle Saint-Michel et des abords sur une longueur de 3810 m 22 / Projet de tracé et de terrassement / Variante au tracé à la sortie du souterrain / Plan au 1/1000e / Dessin à l'encre sur papier signé Bérengier, 18 avril 1900. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

  • Chemin de fer de Saint-André à Puget-Théniers / Section de Saint André à Annot / Revêtement des piédroits du souterrain de la Colle Saint-Michel sur une longueur de 1914,05 m / [...] Coupe transversale / Dessin à l'encre sur papier signé Varvier le 25 novembre 1907. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

  • Chemin de fer/ Ligne de Saint-André à Puget-Théniers / Section de Saint André à Annot / Projet d'exécution du souterrain de La Colle Saint-Michel et des abords sur une longueur de 4783,94 m / Sous dossier A renseignement / Profil en long d'ensemble. / Dessin à l'encre sur toile enduite signé Bérengier, 25 avril 1899. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

  • Chemin de fer / Ligne de St André à Puget Théniers / Projet d'exécution du souterrain de La Colle St Michel et des abords sur une longueur de 4103,09 m / PROFILS EN TRAVERS / type du souterrain des niches et du puits / Dessin à l'encre sur toile enduite signé Chateau et Robert, 22 novembre 1893. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

  • Chemin de fer de Saint-André à Puget-Théniers / Section de Saint André à Annot /2e lot / Construction du souterrain de La Colle Saint-Michel et des abords sur une longueur de 4810,22 m / Ouvrage d'art / Tête du souterrain côté Puget-Théniers / Dessin à l'encre sur toile enduite, 1900, signé Bérengier. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

  • Chemin de fer de l'Etat/ Ligne de Saint-André à Puget-Théniers / Projet d'exécution du souterrain de La Colle Saint-Michel et des abords sur une longueur de 4183, 09 m / Plan général / Profil en long d'ensemble / Dessin à l'encre sur toile enduite, signé Chateau, le 22 novembre 1993. Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, Digne-les-Bains, S 1096.

Bibliographie
  • BANAUDO, José. Le siècle du Train des Pignes. Breil-sur-Roya : Éditions du Cabri, 1991, 320 p. : ill.

    p; 35 : 16 septembre 1889 : le gouvernement décide d'étudier la possibilité de passer de la vallée de la Vaïre à celle de Verdon au niveau de la Colle Saint-Michel, et non plus par le col de Toutes-Aures comme cela avait prévu initialement, préférant rallonger le parcours total de la voie ferrée et raccourcir son principal ouvrage d'art. Début des études pour connaitre la nature du sol en 1890 et validation de l'avant-projet le 25 novembre 1890. Le 13 février 1891, ce dernier n'est pourtant pas soummis à la commission des chemins de fer, et c'est toute la partie qui sépare Saint-André-les-Alpes de Puget-Théniers qui attendra de nombreuses années pour voir le jour; p. 39 : le projet définitif du tunnel de la Colle Saint-Michel est achevé le 11 juin 1897 et approuvé le 4 mars 1898. Entre Pont-de-Gueydan et Peyresc, il prévoit des déclivités maximales de 30 mm par m au lieu des 27 admis sur le reste de la ligne ; p. 50 : ce lot est adjugé à l'entreprise Marlaud Frères. Il s'agit de construire le Pont du Verdon et d'aménager la voie ferrée dans le tunnel percée depuis fort longtemps; p. 144 : des portes sont ajoutées à la tête ouest du tunnel à l'automne 1966 pour éviter la formation de stalactites dans la galerie due aux courants d'air.
(c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général - Buffa Géraud